Les Conteurs 2020

Voici donc la noble troupe qui aura l’audace et le courage de vous embarquer cette année pour la XIXème édition. 

 Depuis 2001, Sabrina Chézeau mêle, dans sa recherche, récit, théâtre et mouvement. Elle associe la parole au langage du corps.
Au sein de La Farouche Compagnie qu’elle a fondé en 2009 et entourée de toute une équipe, Sabrina raconte les relations de famille et les passions humaines ; les silences, les émotions et les secrets qui s’y nichent.
Le rire et le langage du corps agissent alors comme de véritables dé-tenseurs  qui permettent de se laisser traverser par d’intenses émotions.

Raconter plutôt que conter, dire l’Histoire quand se taisent les histoires, enclencher la machine à remonter le temps pour jeter un coup d’œil sur des pages célèbres ou oubliées du grand livre du Temps. Cathares, Jaurès, Aéropostale, Grande Guerre… 
Oublions un instant les tableaux noirs de l’école, ces récits sont de chair et de sang, ils sont l’aventure des hommes.
Contes ou récits, les mots s’envolent…
Attrapez les.

Et si on ne décidait rien à l’avance ? Merveilles de l’instant, contes de rencontre… François observe les auditeurs, il laisse la forme des nuages dans le ciel ou la couleur des chaussures d’un enfant décider des contes qu’il racontera… Quitte à en inventer quelques uns sur le vif !
François se dit raconteur d’histoires et menteur fertile. Pour lui, le conte, c’est d’abord une formidable façon de voyager sur place, de rencontrer des gens et de s’embarquer tout de suite dans un autre espace, symbolique, immatériel, brumeux, intérieur…. 

Avec essence et transparence, dans une cadence sans transe et avec élégance…

Sophie Decaunes (la sagesse qui déconne parait-il) est une artiste “touchatou” et se spécialise dans la création d’univers, de cocons permettant l’éclosion de certaines questions-réflexions dans la réunion-communion avec d’autres. Alors elle devient chanteuse, conteuse, accordéoniste, danseuse, poète des mots et des images, et partage avec passion ce qui la traverse.

C’est ainsi qu’elle fais sa part dans la Vie manifestée et laisse circuler le Souffle…

Stéphane Ferrandez est parti sur la route des contes à la fin du siècle dernier. Il apprend et partage la scène avec les conteurs venus des terres d’Afrique.

Puis il se forme au Rakugo, l’art du conte comique japonais auprès des maîtres de la parole d’Osaka. Vêtu d’un kimono et mimant les gestes du quotidien japonais avec un éventail et une serviette de tissu, il raconte et joue les personnages des histoires adaptées par Sandrine Garbuglia, auteur et metteur en scène de la compagnie.

Gauthier porte à vos oreilles des histoires locales ou lointaines parfois nimbées d’un brin de réflexion philosophique, de sagesse de folie et d’humour. Il vous régale aussi de quelques classiques dont on ne se lasse pas et tire son inspiration des senteurs de sa campagne poitevine natale, de son plaisir en montagne, de ses rencontres et de ses voyages réels et imaginaires.

Attirée par les contes facétieux et les contes philosophiques, Prunelle mélange les genres. Elle ajoute aux histoires tout ce que le monde contemporain lui dit de ses injustices et de ses défaillances mais également de sa poésie et de sa révolte. Comme en dessin, elle aime les portraits. Elle raconte des tranches de vie, des satires sociales dans lesquelles qu’elle enchâsse parfois dans des contes traditionnels.

Poète de proximité, conteur-passeur, maïeuticien malin et libérateur de parole, Marien Guillé s’est fait depuis longtemps maître des mots dans leur usage et dans leur partage, toujours au plus près de l’humain.

Son art du récit embarque les auditoires pour d’épatantes épopées en terres inconnues qui se muent invariablement en grands voyages intérieurs. Du bout du monde au fond de soi, Marien Guillé connaît le trajet pour toucher les âmes…

Patience, le texte arrive mais comme il neige du coté de Saurat eh ben voila…

Fils de griot, Boubacar Ndiaye a grandi au Sénégal, dans la ville de Tivaouane (région de Thiès).  Puisant son inspiration du côté du Sahara, il vit en France où il nous livre son regard sur le monde, en perpétuelle mutation.
C’est dans la lignée de ses ancêtres que Boubacar Ndiaye a choisi de raconter les épopées et les chants sacrés de la tradition wolof.
Avec sa grande générosité, il nous offre l’énergie et le rayonnement de sa joie d’être ensemble.
Lorsque Boubacar arrive, c’est un moment de fête qui commence !

.Patience, le texte arrive mais comme il neige du coté de Saurat eh ben voila…

Daniel Oulié a pris les chemins buissonniers pour arriver jusqu’à la scène.Tour à tour cuisinier, ouvrier forestier, accompagnateur en montagne, pisteur secouriste, apiculteur…
Il a tiré parti de ses expériences riches pour construire son univers, un monde facétieux, drôle.
Tel un véritable lutin des montagnes, il est corps et âme à son histoire et vous emportera dans le tourbillon de ses mots.

Enfant, on le surnommait M. bruit, mais c’est avec finesse et énergie que Noé vient rythmer la marche du voyage. Comme dans une histoire, par un beau soir étoilé, ils sont arrivés bras dessus bras dessous avec son inséparable frère le bodhràn pour accompagner du battement de leurs coeurs les sauts, courses, virevoltes, et pas-chassés…

Fidèle à une certaine tradition familiale faite de sornettes, d’histoire, de contes, quelques fois racontées en occitan, sa culture populaire s’est enrichie au fil des ans au sein du Conservatoire Occitan des Arts et Traditions Populaires de Toulouse, dans un groupe de musiques traditionnelles et dans une troupe de théâtre amateur.

Mélanie est guide conférencière traversant l’Histoire et ses lieux de Roquefixade à Foix, de Tarascon à Ax les Thermes.

Elle est également Auteur car ses visites en terre d’Occitanie et d’Ariège lui ont inspirées la rédaction de livres sur le patrimoine.

Elle enseigne son métier aux futurs guides conférenciers à l’université de Foix.

Les rivières et forêts de Picardie, les Pyrénées, l’Océan Atlantique et les balades dans les vergers ont initié Stéphane aux contes mais c’est par l’intermédiaire d’une marraine conteuse qu’il s’est ouvert à eux.
“J’ai commencé à raconter et ma vie est devenue lumineuse”.
Aujourd’hui il emmène ses histoires sur les chemins, tous les chemins ! Dans son sac à dos passant un col de montagne, sur le pont d’un voilier entre deux marées et deux refrains, dans une forêt profonde et mystérieuse, il vous les apporte, fraîchement cueillis, pour les partager autour du Grand Feu.

Des mots, un peu de lumièree, ma voix et vous !
Car c’est bien de cela qu’il s’agit !
Juste des mots, des phrases, des histoires qui se posent sur mon épaule et qui susurrent “raconte-nous, racontent-nous”.
Elles ont la faculté de voyager de se transformer pour réapparaître.
Parfois, il y a des naissances…
Alors je raconte et vous les transmet à mon tour avec délectation rien que pour le plaisir de se faire du bien, ensemble…

Conteuses un peu perchées à leurs heures perdues…la tête dans les nuages suivant le vol des oiseaux ou celui des abeilles…en route pour un petit voyage où les histoires se glanent dans un nid de hibou caché au coeur d’un arbre ou dans un petit coffre au fond du jardin..